Affaire Fiona : Cécile Bourgeon attend son quatrième enfant

La mère de la petite martyre de Clermont-Ferrand, enceinte, doit être rejugée en janvier par la cour d’assises du Rhône à Lyon.

Selon les informations de nos confrères de radiocapitole.fr

Cécile Bourgeon sera-t-elle en état de comparaître à son quatrième procès? La question se pose depuis quelques semaines. Selon nos informations, la mère de Fiona, cette fillette de 5 ans qui a succombé en mai 2013 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) à des maltraitantes imputées à sa mère et son beau-père, est enceinte depuis le mois de mai. C’est la quatrième grossesse pour cette femme de 31 ans dont l’avenir judiciaire reste très incertain.

Libérée en février à cause du non-respect de la procédure pénale à son procès en appel, Cécile Bourgeon doit être rejugée du 14 au 31 janvier prochain devant la cour d’assises du Rhône pour « coups mortels aggravés » au coté de Berkane Makhlouf, ex-beau-père de Fiona. Les deux accusés, qui nient les faits, encourent jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle.

4e procès

Détenue depuis septembre 2013, Cécile Bourgeon est sortie de prison en février à la faveur d’une décision de la Cour de cassation. La plus haute juridiction pénale a annulé l’arrêt de la cour d’assises de la Haute-Loire qui avait condamné en appel, le 11 février 2018, la mère de Fiona à 20 ans de réclusion.

Cette décision avait trouvé sa source dans un incident survenu pendant ce procès au Puy-en-Velay. La défense de Cécile Bourgeon avait formulé par écrit le 5 février une demande de renvoi fondée sur un grief principal : une réunion entre le président de la cour et certains avocats des parties civiles qui auraient pris un apéritif en marge de l’audience. Cette demande de renvoi a été rejetée par la cour d’assises, sans motivation selon les conseils de Cécile Bourgeon, Mes Gilles-Jean Portejoie et Renaud Portejoie. L’argument a fait mouche.

« Devant la cour d’assises, tout arrêt statuant sur un incident contentieux doit, sous peine de nullité, être motivé », a rappelé la Cour de cassation dans son arrêt en février. Et elle a ordonné la libération immédiate de Cécile Bourgeon le 20 février. Celle-ci est aussitôt partie vivre chez sa mère dans la région de Perpignan. (Pyrénées-Orientales).

Aucun contact avec ses enfants

Assez rapidement, la mère de Fiona a fait la connaissance d’un homme avec qui elle s’est mise en ménage. Le couple attend désormais un enfant. Il s’agit de son quatrième. Outre Fiona, l’aînée morte sous les coups, elle a eu une fille avec le père biologique de Fiona et dont ce dernier a la garde. Elle a également eu un fils avec Berkane Makhlouf qui, lui, a été confié à une famille d’accueil. Elle n’a aucun contact avec ces deux enfants.

Dans quel état se trouvera Cécile Bourgeon en janvier ? La réponse dépendra du déroulement de sa grossesse dont le terme est prévu pour la fin du mois de février.

Contactés, Mes Gilles-Jean et Renaud Portejoie, avocats de Cécile Bourgeon, n’ont pas souhaité faire de commentaires. Ils souhaitent simplement que le procès de Lyon puisse se tenir aux dates prévues.

Author: Lorry Begin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *