Les inondations meurtrières dans l’Aude repoussent l’annonce du remaniement

Les inondations meurtrières dans l’Aude repoussent l’annonce du remaniement

15 octobre 2018 0 Par redactionrdcapbearn

A la suite des inondations meurtrières dans l’Aude, l’Elysée a annoncé que le remaniement est reporté.

Attendu depuis près de deux semaines, le remaniement du gouvernement a été reporté par l’Élysée, lundi, qui souhaite donner la priorité au secours des victimes des inondations dans l’Aude, qui ont fait au moins 12 morts.

Emmanuel Macron dans l’Aude “dès que possible”

Le Premier ministre Édouard Philippe était attendu “dans l’après-midi” dans l’Aude après son traditionnel déjeuner du lundi avec Emmanuel Macron.

“Le président de la République a demandé au Premier ministre de se rendre sur place et de lui rendre compte”, a indiqué l’entourage d’Emmanuel Macron.

Ce dernier se rendra pour sa part dans le département sinistré “dès que possible”, de façon à ne pas gêner les secours, a indiqué l’Élysée.

Le bilan de la catastrophe, qui n’a cessé de s’alourdir, a repoussé au plus tôt à mardi l’annonce du remaniement, qui n’aura pas donc pas lieu lundi, a indiqué la présidence.

Au moins 10 personnes ont été tuées dans la nuit à la suite de violents orages et des trombes d’eau qui ont provoqué des inondations spectaculaires dans la région de Carcassonne, placée en vigilance rouge depuis 6h.

Intenses consultations

La question du remaniement est “importante, elle sera évoquée le moment venu”, avait déclaré le chef du gouvernement lundi matin depuis Nantes où il était en déplacement. Il assume l’intérim de Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur, à la suite du départ fracassant de ce dernier le 2 octobre.

Le remaniement, qui semblait acquis une semaine plus tard mais qui avait finalement été reporté sans explication, était attendu avant la prochaine séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, mardi à 15h.

Durant tout le week-end, le président et le Premier ministre ont poursuivi d’intenses consultations pour finaliser l’équipe qui doit donner un nouveau souffle au quinquennat d’Emmanuel Macron après un été et une rentrée chaotiques.

Avec AFP