Nice : une enquête ouverte après la diffusion d’une vidéo d’une violente agression

Nice : une enquête ouverte après la diffusion d’une vidéo d’une violente agression

29 septembre 2018 0 Par redactionrdcapbearn

Avec AFP & LP 

La vidéo ultra-violente qui est largement partagée sur les réseaux sociaux, a été l’objet de signalement de la part d’élus du Rassemblement National PACA.

Les images sont d’une violence rare. On aperçoit au moins trois personnes non identifiées, insulter puis frapper à terre un homme, sans que l’on connaisse la raison de l’altercation. La victime en sang est victime de plusieurs coups à l’abdomen de la part d’un seul jeune homme qui porte une casquette blanche. Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux, depuis vendredi, d’une vidéo de cette agression ultra-violente, la police de Nice a diligenté une enquête, ce samedi, selon une source policière locale.

« Nous avons visionné cette vidéo sur laquelle on voit une personne se faire agresser par tout un groupe, mais ce n’est pas daté et le lieu n’est pas précisé », a ajouté cette source. « Cela s’est-il passé cette nuit ou il y a trois ans, à Nice ou aux États-Unis, et qui a posté cette vidéo, ce sont tous les points que nous allons essayer d’éclaircir », a relevé la même source.

«Ici c’est Nice !»

Sur les images, tournées de nuit avec un smartphone, dans ce qui semble être une rue du Vieux-Nice proche du Palais de justice, on entend distinctement un groupe d’hommes se revendiquant de « Nice 06 000 » encourager l’un des siens à en « niquer » un autre. « Je l’ai détruit, il est mort » se vante l’auteur présumé des coups,, « ici c’est Nice !» commente celui qui filme, la vidéo se terminant sur un gros plan où l’on voit l’homme, le visage ensanglanté gisant à terre, inconscient.

Cette vidéo a été relayée notamment par Philippe Vardon, conseiller régional Rassemblement national (RN) de Provence-Alpes-Côte-d’Azur, pour lancer, indique-t-il, « un appel à témoignages » afin de retrouver les auteurs de cette agression. Dans un second tweet adressé à la police nationale des Alpes-Maritimes, l’élu RN alerte ces services sur l’origine du compte Instagram qui a posté cette vidéo.

La vidéo a été notamment diffusée sur Instagram, Twitter et Facebook avec plusieurs milliers de vues. A lui seul, le post Instagram a été vu plus de 14 000 fois selon le compteur du réseau. La vidéo sur Twitter a elle été vue plus de 19 000 fois.