PAU : Mélodie, tuée et violée, le procès s’ouvre lundi

Ses obsèques s’étaient déroulées dans une stricte intimité.

Cédric Bernasconi comparaîtra pour meurtre et viol sur une personne vulnérable mais aussi pour récidive de vol dans un local d’habitation. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Son procès, qui s’ouvre ce lundi 23 septembre devant les Assises des Pyrénées-Atlantiques à Pau, devrait durer cinq jours.

La partie civile demandera le huis-clos dès l’ouverture de l’audience.

Cette jeune femme de 23 ans a été frappée, violée et tuée à Ustaritz, alors qu’elle était à quelques jours du terme de son accouchement. L’accusé, sans domicile fixe de 40 ans, est psychologiquement instable. 

Histoire et récit de ce calvaire

Ce mercredi 13 septembre 2017, Mélodie, enceinte de huit mois, se repose dans une maison familiale, à Ustaritz.

Son compagnon, Olivier Lespagne, est parti passer un moment avec ses amis. 

Le drame a lieu entre 18 heures et 21 heures.

Cédric Bernasconi est un sans domicile fixe, errant depuis huit ans dans le secteur, entre Anglet et Bayonne.

Il pénètre dans l’appartement pour voler de l’argent, en vue de s’acheter des chaussures, déclarera-t-il plus tard. C’est alors que Mélodie le surprend.

La suite n’est que violence et atrocité. Il la frappe violemment au visage, la baillonne, attache ses pieds et ses mains, lui bande les yeux puis la viole. Le rapport d’autopsie révélera un traumatisme crânien, une fracture du nez et une mort par asphyxie. Sa petite fille à naître ne survivra pas.

Comble de l’horreur, Cédric Bernasconi prend le temps de faire un café et de boire un whisky avant de déguerpir.

Quand Olivier, le compagnon de la jeune femme, rentre aux alentours de 21h30, il découvre l’effroyable drame.

Author: Lorry Begin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *