Pau : Notre journaliste nous raconte la rencontre avec des Gilets Jaunes

Pau : Notre journaliste nous raconte la rencontre avec des Gilets Jaunes

8 janvier 2019 0 Par redactionrdcapbearn

Suite à l’arrêté préfectoral interdisant la présence des gilets jaunes au péage de Pau, ceux-ci ont décidé de s’installer près du Géant Pau-Lons dans l’embranchement du carrefour menant au centre-ville situé Avenue Didier Daurat.

Un appel à la mobilisation des gilets jaunes a été lancé hier via une vidéo que nous avons accepté de leur tourner :

Depuis quelques jours, certains gilets jaunes ont décidé de se relayer si possible nuit et jour pour assurer une nouvelle base de campement sur ce carrefour.

Hier soir, nous avons passé une partie de la nuitée avec eux afin de savoir où en est le mouvement et surtout de tenter de trouver la recette de leur potion magique comme le dit Astérix jaune pour durer aussi longtemps. 8 semaines qu’ils sont là dans les rues Paloises et dans le Béarn pour réclamer le RIC et bien d’autres dont le retrait des différentes taxes.

Plus d’un millier de manifestants s’étaient retrouvés samedi dernier à Tarbes. Cette fois, ce sera à Pau, avec un rendez-vous place de Verdun à 20h.

INFO : Samedi 12 Janvier – Les gilets Jaunes Béarnais accueillent Tarbes et les Basques sur Pau. Un appel au rassemblement pour une nocturne a été fait à l’appel de plusieurs groupes du Béarn. Plus de 2000 personnes étaient présentes samedi soir sur Tarbes. Les GJ béarnais espèrent mobiliser environ 3000 personnes entre le Béarn, les Hautes-Pyrénées et les Basques.

Notre journaliste présent hier soir, a compris 4 choses essentielles à ce mouvement: Coordination, solidarité, action, explications.

Coordination: Les gilets jaunes coordonnent chacune de leurs actions, afin qu’elle soit représentatives de l’action qu’ils mènent depuis des semaines. Ils souhaitent se faire entendre mais pas n’importe où, pas n’importe comment, et surtout construire une ligne directrice fiable, et cohérente.

Solidarité : Aller sur les rassemblements, de différents lieux et même avec le froid, on y trouve une solidarité indéniable. Comme nous l’indiquions dans notre reportage précédent les gilets jaunes, ce sont des inconnus de tous types qui finissent pas vous emmener vers une construction essentielle : Le partage et la solidarité. Chacun apporte sa pierre à l’édifice avec ses compétences et son savoir. Ils ne partagent pas tous les mêmes idées idéologiques mais finissent par accepter que ces idées viennent mûrir et apporter réflexion pour finalement alimenter la discussion.

Action : C’est un combat permanent qu’ils entreprennent depuis le 17 Novembre et même avant. Ils tatillonne parfois sur des opérations afin de voir l’impact que cela produit sur les médias, mais aussi sur la population. Cela marche, ils continuent, cela est un échec ? Ils se relèvent et recherche une solution appropriée à ce mouvement permettant de les identifier à part entière … ” Ils sont Gilets Jaunes et le resteront s’ils n’obtiennent ce qu’ils souhaitent ” Certains se sont même consacrés au mouvement quitte à se mettre à dos familles, ou amis. Pour eux la démarche n’est pas personnelle mais surtout pour le peuple.

Explication : On pouvait penser au début du mouvement que rien était construit. Que tout était hasardeux, voir désordonné et pourtant, il nous aura suffi d’une soirée passer au coin d’un brasier dans un tonneau pour partager avec eux des instants d’écoutes. Finalement nous en sommes ressortis avec une envie certaine de reconnaître qu’en réalité, les Gilets Jaunes sont loin d’être des gens dépourvus de sens. Ils s’expriment avec détails, cohérences, et même expériences de vécus. Ils parlent de politique ou presque car finalement ont se rend bien compte en tous cas pour ceux que l’on a rencontré hier, que le mouvement et bien apolitique. La gauche nous a tué, la droite n’a rien arrangé. Finalement, que faut-il faire ?

Pour s’en convaincre et se laisser porter par leur discours, leurs histoires, et leur humour, il suffit de se présenter dans les différents points de rassemblements, mettre un palet, une pierre à l’édifice pour finalement retrouver et comprendre qu’un gilet jaune n’est finalement qu’un vêtement porté en signe d’identification et que ces personnes que nous rencontrons sont comme vous qui êtes chez vous entrain de lire nos lignes… Des personnes avec leurs peurs, leurs craintes, leurs humours mais aussi l’humain avant tout…

Ce qui fait d’un gilet jaune la particularité de ce mouvement c’est qu’ils osent depuis fort longtemps dire tout haut ce que pensent tous bas, les différentes classes sociales.

L’assemblée citoyenne : L’assemblée citoyenne des gilets jaunes de l’agglomération paloise se réunira par ailleurs mardi soir à salle de la Lyre tonkinoise à Billère pour décider des prochaines actions. La précédente avait validé le principe d’une manifestation chaque samedi du mois de janvier au départ de la place de Verdun à Pau.