PAU : Opération coup de poing des Gilets Jaunes au siège de FR3 Aquitaine.

PAU : Opération coup de poing des Gilets Jaunes au siège de FR3 Aquitaine.

4 janvier 2019 0 Par redactionrdcapbearn

À Pau, on ne lâche rien pour les gilets jaunes du Béarn. Cette après-midi c’est une opération coup de poing partagée avec différents gilets jaunes à savoir ceux de Artix, Mourenx, Pau, Lescar, Somoulou etc… En effet, depuis 14 H, ils ont décidés de se rendre au siège de FRANCE 3, afin de réclamer une prise de direct lors du journal régional aux fins de préciser leurs positions quant à leurs revendications.

Selon les gilets jaunes, il apparaît que certains médias dont France 3, dénature de vérité le mouvement des gilets jaunes béarnais. Certains points notamment concernant les revendications et les actions, sont parfois dénaturés du sens réel de la problématique abordée. En effet, les revendications sont parfois exprimées par les médias comme étant flous et hasardeuses. Pourtant, en Béarn, elles sont claires, cohérentes, et de bon sens avec ce que réclame depuis le 17 Novembre le mouvement qui dans le Béarn continu de maintenir la pression sur le Gouvernement ainsi que le représentant local, le maire de Pau.

Pour se faire entendre, environ 200 gilets jaunes ont investis les lieux de FRANCE 3 Aquitaine. Et pour le moins que l’on puisse dire, ils sont venues en grand nombre s’amasser devant les locaux afin que certains puissent être reçus pendant le direct du soir pour se faire entendre et exprimer ce qu’ils appellent la vérité.

Nous voulons qu’il n’y ait en aucun cas de litige avec les médias, mais nous souhaitons rétablir la vérité sur ce qu’est réellement la mobilisation des gilets jaunes dans le Béarn. Cela fait des semaines, que les médias, banissent la vérité, que ce soit dans les nombres de personnes investies dans le mouvement, qu’également sur la mise en avant d’action qui sont parfois dénaturé par la violence commise par certains. Nous sommes en aucun cas solidaire de ce genre d’action, et ne cautionnement aucunement l’extrême violence commise par certain, nous sommes de vrais Gilets Jaunes.

Témoignage d’une personne sur place.

Pour l’heure, il est question de se faire entendre, et surtout par cette opération de montrer le ras-le-bol de ce que le gouvernement s’emploi à faire. Selon eux, Emmanuel Macron et son gouvernement se pensent au dessus des lois, et souhaite faire de notre pays, un pays de non-droit. Actuellement en discussion, les Gilets jaunes du Béarn compte rester jusqu’à ce que la chaîne de télévision de France 3 finissent par accepter la demande des gilets jaunes qui pour l’heure un départ du siège de France 3 apparaît exclu, tant qu’ils n’obtiendront pas gain de cause à leur demande.