Pyrénées-Atlantiques : un retraité soupçonné d’avoir tué sa femme au fusil de chasse avant de se suicider

Un homme âgé de 90 ans et sa femme de 72 ans ont été retrouvés sans vie mardi dans leur domicile à Bardos (Pyrénées-Atlantiques). Les premiers éléments de l’enquête privilégient la thèse d’un homicide conjugal suivi d’un suicide, rapporte France Bleu Pays Basque.

La macabre découverte a été réalisée mardi matin lorsque l’aide ménagère s’est présentée au domicile du couple. En apercevant de la lumière mais la porte d’entrée fermée, cette femme a aussitôt alerté les secours.

Les pompiers ont trouvé Chantal, 72 ans, sur le canapé et Jean, 90 ans, gisant sur le sol, dans un bain de sang, avec son fusil de chasse à ses côtés. Le nonagénaire aurait tiré avec cette arme sur sa femme avant de retourner l’arme contre lui.

Selon le maire Jean-Paul Diribarne, Jean Joanteguy était une figure de la commune, natif du village où il a passé toute sa vie en tant qu’artisan. Longtemps célibataire, l’auteur présumé des coups de feu mortels s’était marié à plus de 70 ans avec Chantal.

Un couple qui semblait heureux selon les voisins et le maire de cette commune, Jean-Paul Diribarne : « Je suis étonné et surpris. Je connaissais très bien ces personnes. Lui était quelqu’un de très connu à Bardos, qui rendait beaucoup de services de par son métier d’artisan. Je suis vraiment étonné de ce drame qui va affecter tout le village ».

Author: Miliabéarn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *