Une marche de soutien ce dimanche pour tenter de retrouver Brice Pitre

Une marche de soutien ce dimanche pour tenter de retrouver Brice Pitre

30 septembre 2018 0 Par redactionrdcapbearn

Les gendarmes des Hautes-Alpes avaient lancé un premier appel à témoins pour retrouver Brice Pitre. Ils réitèrent leur appel en apportant quelques précisions. « À la suite des recherches effectuées par la gendarmerie de Laragne et la piste du chien Saint-Hubert, ce monsieur pourrait être passé dans le secteur de Ribiers », indiquent les militaires, qui joignent une nouvelle photo de l’homme recherché.

Une marche bénévole organisée pour retrouver Brice Pitre.

« Les gendarmes ont cessé les recherches, faute de nouvel élément », confie Jérôme Pitre, son frère, qui a pris le relais. « J’ai fait des démarches, j’ai contacté la société de transport Jacob pour qu’elle demande à ses chauffeurs s’il n’avait pas vu mon frère. »

Jérôme Pitre organise surtout une “marche bénévole” ce dimanche pour retrouver la trace de Brice. Un rendez-vous donné à Ribiers pour ratisser la montagne de Rougnousse, secteur dans lequel un chasseur l’aurait aperçu « il y a plus de dix jours », près d’un cabanon. Le chien Saint-Hubert, dépêché sur place, aurait marqué dans le même secteur.

« Mon frère n’est pas un chevronné de l’aventure, il n’a pas l’habitude de marcher », reprend Jérôme Pitre qui ne sait pas à quoi s’attendre. Mais la démarche est nécessaire.

Opération à laquelle il convie tous ceux qui le souhaitent. À commencer par les chasseurs qui connaissent bien la montagne. « De l’autre côté de la montagne, du côté de Salérans et Éourres, il y a des canyons. »

Le rendez-vous pour la “marche bénévole” est fixé à 8h30, dimanche 30 septembre, sur la place principale de Ribiers, au niveau de la fontaine.

Brice Pitre a disparu à Laragne-Montéglin dans la soirée du jeudi 30 août. L’homme de 40 ans avait été admis en hospitalisation libre dans l’établissement de santé local. Il aurait quitté à pied son lieu de vie. Il est parti sans moyen de paiement et n’a pas pris son téléphone portable. 

Il mesure 1,85 m et, au moment de sa disparition, était vêtu d’une veste grise avec un pantalon foncé.

Tout nouveau témoignage intéresse la gendarmerie de Laragne et peut être communiqué en faisant le 17.