Votre actu en Béarn : Plan blanc, pompier atteint, et patient du Grand-Est

Le confinement prolongé en France au moins jusqu’au 15 avril

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé vendredi le renouvellement du confinement en France pour deux semaines à compter de mardi, soit jusqu’au 15 avril, précisant que cette période pourrait encore être prolongée. 

« Avec l’accord du président de la République, j’annonce aujourd’hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu’au mercredi 15 avril » dans les mêmes conditions, a-t-il déclaré, à l’issue d’un Conseil des ministres.

« Cette période pourra évidement être prolongée si la situation sanitaire l’exige ».

Le Plan Blanc vient d’être déclenché ce vendredi au centre hospitalier de Pau afin de prendre en charge les patients suspects ou atteints du Covid-19. 

Le Centre Hospitalier de Pau avec l’ensemble de la communauté hospitalière et en collaboration avec tous les acteurs du territoire (Centres Hospitaliers d’Orthez, d’Oloron, des Pyrénées, la Clinique de Marzet, la Polyclinique de Navarre, la Clinique Aressy, la Clinique Princess, les EHPAD et HAD du territoire, les professionnels libéraux…) poursuit la mise en
œuvre des mesures visant à prendre en charge les patients suspects ou atteints du COVID-19.

Le Plan Blanc est déclenché à compter de ce vendredi 27 mars. Ce plan permet au Centre Hospitalier de Pau de mobiliser immédiatement « les moyens de toute nature pour faire face à cette crise exceptionnelle, tout en continuant d’assurer la majeure partie de l’activité quotidienne ». Il permet notamment de mobiliser à tout moment l’ensemble des professionnels du Centre Hospitalier de Pau.

« Le Centre Hospitalier de Pau s’est préparé et s’est organisé pour absorber la montée en charge de la prise en soin de patients atteints du COVID 19 », assure l’établissement. 

Un sapeur-pompier professionnel de Pau a été testé positif ce jeudi.

Un cas avéré de coronavirus a été diagnostiqué ce jeudi au centre de secours de Pau. « C’est un sapeur-professionnel qui a été testé positif » précise Jean-Marc Scopel, délégué départemental Unsa-Sdis 64, confirmant une information de Sud Ouest qui précise que son état ne serait pas alarmant.

Six patients du Grand Est vont arriver à Pau par train médicalisé

Dix établissements hospitaliers de la région vont accueillir, ce dimanche, des malades venus du Grand Est de la France.

Quarante-huit malades du coronavirus du Grand Est vont être transférés ce week-end par trains médicalisés vers des hôpitaux de la Nouvelle-Aquitaine, ce qui constituerait la plus importante évacuation depuis le début de la crise sanitaire, a annoncé ce vendredi l’Agence régionale de santé (ARS) à Bordeaux.

« Au total avec ceux de ce vendredi, arrivés à Bordeaux ce vendredi en début d’après-midi, nous aurons accueilli en trois jours 54 patients », a indiqué Michel Laforcade, directeur général de l’ARS lors d’un point-presse téléphonique. « Le transport se fera a priori dimanche par le biais de deux trains médicalisés », vers dix établissements de la région, à Poitiers, Limoges, Bordeaux, La Rochelle, Bayonne et Pau notamment, a-t-il précisé.

Author: redactionrdcapbearn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *